Noël au Sri Lanka

Fête-t-on Noël dans un pays composé en majorité de bouddhistes, d’hindous et de musulmans ? La réponse est oui ! La religion revêt une place très importante au Sri Lanka, quelle qu’elle soit, et c’est l’une des raisons pour laquelle le pays compte la bagatelle de 30 jours fériés par an dont le 25 décembre.

Noël au soleil

Sachant que la haute saison débute précisément au mois de décembre sur les côtes ouest et sud, l’idée de passer Noël à siroter une coupe de champagne les pieds en éventail sur une plage paradisiaque n’est pas déplaisante…
Bien que les chrétiens ne représentent que 7,6 % de la population (principalement des Tamouls et des Cinghalais convertis), le jour de la naissance du Christ est un jour férié pour tous les habitants.
Le respect des Sri Lankais pour toutes les religions est loin d’être un cliché, et les différentes communautés religieuses participent souvent aux mêmes fêtes ! Depuis que le pays s’ouvre au tourisme, la population s’est appropriée Noël. C’est l’occasion de dîner en famille ou entre amis, et de s'offrir des cadeaux. Dans les plus grandes villes, les rues sont décorées, les grandes surfaces et les boutiques décorent leurs vitrines et emploient de faux pères Noël pour battre le pavé. Comme en Occident, les commerçants en profitent pour faire de nombreuses promotions. Passer Noël dans un décor aussi exotique que celui du Sri Lanka constitue une étonnante expérience.

 

Le marketing de Noël se développe de plus en plus dans les grandes surfaces du Sri Lanka.
Le marketing de Noël se développe de plus en plus dans les grandes surfaces du Sri Lanka.

Le christianisme au Sri Lanka

La majeure partie de la communauté catholique se trouve sur la côte ouest autour de Colombo, notamment dans la cité balnéaire de Negombo située à une trentaine de kilomètres. Cette petite ville est connue pour ses grandes plages, mais également pour sa population composée à 90 % de catholiques et ses belles églises datant de l’époque coloniale portugaise. La ferveur des habitants est telle que la ville est surnommée la « petite Rome ». De nouvelles églises plus modernes ont depuis été construites. Contrairement aux églises en France, ce sont des lieux de vie très dynamiques et joyeux. Les fidèles et beaucoup d’enfants tout de blanc vêtus y affluent chaque jour de messe. Dépaysement garanti !
Bien qu’il y ait de nombreuses églises dans le sud de l’île notamment dans les villes de Tangale, ou encore de Galle, le lieu saint catholique le plus sacré du Sri Lanka se trouve dans le Nord, une région encore peu fréquentée par les touristes étrangers. Il s’agit du sanctuaire de Notre-Dame-de-Madhu très connu pour abriter une célèbre statue de Marie. Apportée en 1670 par les premiers catholiques sri-lankais, les fidèles lui attribuent de nombreux miracles. C’est un véritable centre de pèlerinage qui a la particularité de rassembler aussi bien les catholiques, que les protestants, les bouddhistes, les hindous et les musulmans. Deux grands pèlerinages y sont organisés les 2 juillet et 15 août, et attirent plus de 600 000 pèlerins. Le Sri Lanka n’est décidément pas un pays comme les autres... À Noël ou n’importe quand dans l’année (hormis les périodes de mousson et encore...), il est difficile de ne pas passer un séjour de rêve !

 

Le belle église Saint Sebastian, à Negombo.
Le belle église Saint Sebastian, à Negombo.

Découvrez d'autres dates festives pour savoir quand partir au Sri Lanka.

© photo principale : OT Sir Lanka © photos article : Jérôme Cartegini, Loken 

Leave a Reply