Les postures du Bouddha

L'apparence uniformisée de l'iconographie bouddhique dissimule en réalité une symbolique complexe et subtile. Découvrez les significations des postures du Bouddha à travers les chefs d’œuvres de l'art ceylanais.

Sri Lanka : le cœur battant du bouddhisme

Le Sri Lanka possède la plus longue histoire bouddhiste de la planète. Depuis le IIIe siècle avant notre ère, l'île a joué un rôle majeur dans le développement de l'art bouddhique grâce notamment au soutient indéfectible de ses souverains.  Au fil des siècles, l'art ceylanais a en effet influencé une grande partie de l’Asie du Sud-Est, dont la Thaïlande, la Birmanie, le Cambodge ou encore le Laos.

Vénérés par les bouddhistes du monde entier, ses innombrables temples et lieux de culte regorgent de statues, de bas-reliefs, et de fresques d’une valeur artistique et historique inestimable. Des chefs d’œuvres qui illustrent essentiellement les charitha (les histoires de la vie du Bouddha) bien connues de la population du pays composée de  70% de bouddhistes.

Dans la majorité des cas, les représentations artistiques du Bouddha relatent ses enseignements ou différents événements de sa vie à travers des positions codifiées – assis, debout ou couché – et des gestes symboliques de ses mains (appelés mudra). Il serait impossible de toutes les décrire tant il existe de postures et de variantes, mais voici quelques exemples des figures bouddhiques les plus courantes de l'art ceylanais. Une mise en bouche pour vous donner peut-être l’envie de vous plonger dans l’histoire fascinante de la vie du prince Siddharta Gautama devenu un jour… Bouddha.

Parinirvana : en route pour le nirvana

Coucher sur le côté droit les yeux mi-clos, la main droite soutenant la tête, les pieds joints, le bras gauche allongé sur le corps, voici l’une des postures majeures de l’iconographie bouddhique. Elle décrit le moment où Bouddha atteint le nirvana : la fin de l’existence qui a triomphé de toutes les souffrances. Une figure apaisante particulièrement vénérée par les ceylanais.

 

blog inde sri lanka_bouddha-couche-nirvana

Vitarka : les enseignements du Bouddha

Les gestes ou les signes exécutés avec une seule ou deux mains (les mudra) sur les représentations de Bouddha peuvent avoir un nombre quasi infini de significations en fonction des grands courants bouddhistes. Alors que le bouddhisme créé en Inde entre le VIe et le Ve siècle avant J.-C. s’est peu à peu transformé avant de s’effacer, le Sri Lanka a quant à lui conservé la doctrine dans sa forme originale appelée Theravāda. Cette représentation de l’éveillé le bras droit levé et la main à moitié ouverte avec le pouce et l’index formant un cercle illustre la roue, le symbole de l’enseignement.

 

Buddha_statue_enseignement

Dhyana : la position du lotus

C’est l’une des illustrations bouddhiques les plus courantes que l’on peut voir sur l’île resplendissante. Dans la position du lotus, les deux mains posées l’une sur l’autre avec les paumes orientées vers le ciel, et les jambes pliées l’une sur l’autre, l’éveillé est dans un état de méditation extrême. Une posture bien connue des adeptes du yoga et souvent représentée également dans l’iconographie hindouiste.

 

blog inde sri lanka_bouddha-meditation

Bhumisparsa : la terre à témoin

Assis en position du lotus, la main gauche posée sur la jambe avec la paume tournée vers le ciel, et la main droite qui touche le sol du bout des doigts, le Bouddha fait le geste de la Prise de la terre à témoin. Ce mudra évoque l’éveil du Bouddha et sa victoire sur le dieu Mara (l’esprit tentateur qui essaya de l’empêcher d’atteindre l’illumination).

 

blog inde sri lanka_bouddha-terre-temoin

Mucilinda : le cobra protecteur

Cette magnifique représentation illustre un événement qui est survenu la sixième semaine qui suivit l’éveil du Bouddha. Alors qu’il était profondément plongé dans la méditation au bord d’un lac, il commença à pleuvoir tellement que les eaux de ce dernier menaçaient peu à peu de l’engloutir. Le naga Mucilinda sortit alors des eaux du lac et s’enroula autour du corps de l’éveillé pour le protéger de la pluie.

 

blog inde sri lanka_bouddha-cobra

Dharmachakra : sur le chemin de l’éveil

Debout ou assis, le Bouddha a les bras levés, et les deux mains à demi ouvertes avec le pouce et l’index qui se rejoignent. Ce mudra illustre l’un des moments les plus importants de la vie du prince Siddharta Gautama. Il s’agit du geste de tourner la roue du Dharma : le premier sermon prêché par le Bouddha auprès de ses disciples après son illumination Bodhi.

 

blog inde sri lanka_bouddha-premier-sermon

© photo principale : Jérôme Cartegini © photos article : Jérôme Cartegini 

Commentaires

Leave a Reply