L’agenda de l’été

Avec pas moins de 25 jours fériés dans l’année, le Sri Lanka est le pays qui compte le plus de fêtes traditionnelles et religieuses dans le monde. C’est juste après les temps forts de la mousson entre les mois de juin et d’août qu’ont lieu les festivités les plus impressionnantes. Voici celles qu’il ne faut rater sous aucun prétexte.
1

Poson poya

La plupart des festivités étant basées sur le calendrier lunaire, leurs dates varient d’une année à l’autre. Chacun des 12 jours de poya (pleine lune) dans l’année est un jour férié. La poya de juin qui commémore l’arrivée du bouddhisme au Sri Lanka est l’une des plus importantes de l’année. Le bouddhisme a été introduit au IIIe siècle av. J.-C. par le prince Arahat Maha Mahinda, le fils de l’empereur indien Asoka. Des festivités ont lieu partout dans l’île, mais c’est à Anuradhapura et à Mihintale où l’histoire a commencé que se déroulent les plus grandes processions.

blog-sri-lanka-festival-poson-poya-2
Poson paya dans le temple de l'arbre de Bodhi à Anuradhapura. © Jérôme Cartegini
2

Esala Perahera

Sans égal, cette immense fête bouddhiste a lieu chaque année à Kandy durant les dix nuits qui précèdent la pleine lune entre la fin du mois de juillet et le début du mois d'août. Considérée comme la plus belle et importante fête d’Asie, elle réunit chaque année depuis plus de 2 000 ans des milliers de fidèles venus assister aux fastueuses célébrations de la relique de la dent sacrée de Bouddha. Des dizaines d’éléphants richement parés, des milliers de danseurs, joueurs de tambours, cracheurs de feu, jongleurs et autres acrobates forment un immense cortège qui fait le tour de l’ancienne capitale devant une foule en liesse. Mieux vaut s’organiser plusieurs mois à l’avance pour avoir la chance d’assister à ce spectacle exceptionnel et pouvoir trouver des hébergements disponibles à cette période.

blog-sri-lanka-festival-fete-de-la-dent-de-bouddha-2
Durant le soir de la pleine lune, la châsse de la relique est placée dans le ransivige de l'éléphant Maligawa.
© OT Sri Lanka
Bon à savoir

À Kandy, Esala Perahera dure 10 jours en juillet-août. Les processions se déroulent de 20 h à 1 h du matin, mais prévoyez d'y aller très en avance pour pouvoir trouver une place ! Victime de son succès, elle attire en effet chaque année un nombre croissant de visiteurs et les prix explosent durant cette période.

 

3

Festival de Kataragama

Le festival de la ville sainte de Kataragama dans la province du sud de l’Uva a lieu à la même période que l’Esala Perahera de Kandy. Bien que principalement hindoue, elle réunit des fidèles des quatre grandes confessions de l’île (bouddhisme, hindouisme, islam, catholicisme). C’est une fête très importante, connue pour ses scènes d’automutilation durant lesquelles des fidèles se suspendent par la peau du corps à des crochets, se percent les joues ou encore les jambes en signe de dévotion au dieu de Kataragama. Durant deux semaines, les rues de la ville sont animées par des parades d’éléphants, des spectacles de danses régionales traditionnelles, de musique, d’acrobaties, etc. L’une des fêtes les plus impressionnantes après celle de Kandy.

4

La fête de Vel

Au mois de juillet, la grande fête de Vel se déroule dans les rues de la capitale sri lankaise Colombo. Cette fête hindoue célèbre Murugan (Skanda), le dieu de la guerre et fils de Shiva. Durant les 25 jours de festivités, des milliers de dévots vêtus de blanc défilent avec d’énormes chars entre les temples de Sea Street dans le quartier de Pettah et celui de Wellawatta dans le sud de la ville. Des scènes de transe, d’automutilation et de mortifications se multiplient les derniers jours devant une foule indescriptible. Le dieu Skanda est également célébré à la même période dans la ville de Jaffna à l’occasion de la Nallur Kandaswamy Kovil.

blog-sri-lanka-festival-vel
Des acrobates émérites font le spectacle dans les rues de Kataragama. © OT Sri Lanka
© photo principale : Jérôme Cartegini © photos article : OT Sri Lanka,  Jérôme Cartegini

Leave a Reply