Béatitude au temple d’Or

Appelé aussi « temple du Rocher royal » (Royal Rock Temple), le temple d'Or situé à Dambulla fait partie des merveilles incontournables du Sri Lanka. Répertorié au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991, ce haut lieu de culte bouddhiste abrite cinq grottes remplies d’œuvres d’art d’une beauté époustouflante.

L’entrée ne fait pas le temple

Le temple d’Or se trouve au cœur de l’île et du triangle culturel à la sortie de la petite ville de Dambulla. L’entrée du site ne reflète pas la beauté du temple niché 160 mètres plus haut sur la colline. Un immense et kitchissime bouddha doré (don du Japon…) trônant aux côtés d’autres décorations toutes aussi burlesques font plutôt penser à l’entrée d’un parc d’attractions.

Pour grimper jusqu’au temple, il faut emprunter de grandes marches taillées dans la pierre. L’ascension qui dure environ 15 à 20 minutes permet d’admirer de superbes panoramas sur la jungle environnante et même, par beau temps, le rocher de Sigiriya.

 

blog inde sri lanka_dambulla_golden temple_08
L'immense bouddha doré à l'entrée du temple, offert par le Japon en 2001

Les touristes font le show !

Une fois arrivé au sommet, il faut évidemment enlever ses chaussures pour pouvoir rentrer dans le temple. Mais avec le soleil qui tape sur le sol en roche à certaines heures, cela revient plus ou moins à marcher (ou plutôt courir) pieds nus sur une plancha géante! Autant dire que l’ombre devient votre meilleure amie. Le problème, c’est qu’il y en a très peu et que tout le monde (en dehors des locaux qui se régalent du spectacle) court d’une ombre à une autre parfois même en hurlant de douleur… Mieux vaut donc y aller très tôt le matin ou en fin d’après-midi pour éviter les grosses chaleurs.

 

blog inde sri lanka_dambulla_golden temple_10
Le Temple d'Or est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991

Des bouddhas et des rois

Comme Sigiriya, ce lieu fût également édifié sous l’impulsion d’un roi nommé Vattagamani Abhaya au Ier siècle avant notre ère. Chassé de l’ancienne capitale Anuradhapura par des envahisseurs tamouls, il trouva refuge avec toute sa famille dans ces grottes qui servaient déjà de lieu de culte à des moines bouddhistes. Il suivit leur enseignement et y séjourna durant 14 années avant de reconquérir son trône.

En signe de reconnaissance pour ses hôtes, il fit construite le temple au sommet de la colline et décorer cinq grottes (le rocher en compte plus de 80) alignées côte à côte. Au cours des siècles suivants, les rois qui lui ont succédé laissèrent tour à tour leurs empreintes en faisant réaliser de nouvelles statues, dont certaines à leur effigie, et de nouvelles fresques.
blog inde sri lanka_dambulla_golden temple_07

Des vestiges inestimables

Les grottes rupestres comptent 157 statues de différentes époques et des fresques qui recouvrent près de 6000 m2 de parois ! La première grotte baptisée temple du Roi des dieux abrite un sublime bouddha couché long de 15 mètres et vieux de plus de… 2000 ans !

Sculptée à même la roche d’un seul bloc, elle représente le bouddha mort qui entre au nirvana. On le reconnaît à son visage apaisé avec les yeux mi-clos, son estomac rentré et ses deux pieds joints, mais légèrement décalés. Un chef-d’œuvre absolu avec un niveau de détails impressionnant, notamment dans les plis de sa tenue, ou encore sous la plante de ses pieds finement décorés de fleurs de lotus.

On peut y admirer également une statue d’Ananda, le disciple du Bouddha, et une autre du dieu Vishnu. Les peintures sont en revanche très dégradées dans cette salle.

 

Le sublime bouddha couché de la première salle du Temple du Roi dieux
Le sublime bouddha couché de la première salle du Temple du Roi dieux

À la gloire du Bouddha

En dehors de la dernière grotte beaucoup moins belle que les autres, chacune abrite des trésors inestimables. On peut y admirer pléthore de bouddhas dans différentes postures et de statues de divinités hindoues (également vénérées par les bouddhistes) et d’anciens rois du Ceylan.

L’immense deuxième salle est recouverte de fresques historiées bien conservées d’une beauté à couper le souffle. Elles illustrent la vie du Bouddha et la diffusion du bouddhisme sur l’île. On a du mal à imaginer comment les artistes ont pu réaliser de tels chefs-d’œuvre dans la chaleur étouffante des grottes et à la simple lumière de bougies.

À moins d’être un expert en bouddhisme ou d’être accompagné d’un excellent guide, on ne comprend pas grand-chose à leur signification. Elles n’en restent pas moins absolument fascinantes à observer. La grande majorité des peintures en bon état dateraient du XVIIIe siècle. Étant donné qu’il n’y a quasiment aucun éclairage pour ne pas abîmer les fresques, il faut absolument penser à prendre une lampe de poche avec vous. C’est aussi très utile si vous souhaitez prendre des photos, car les flashs sont interdits.

 

blog inde sri lanka_dambulla_golden temple_09
Les fresques des grottes rupestres ont fait l'objet de diverses restaurations

Que faire à Dambulla après la visite ?

Les plus belles peintures datant du XVIIIe siècle ont fait l'objet de nombreuses restaurations

En prenant son temps, la visite ne prend pas plus de deux heures. Une fois redescendu, on se retrouve dans l’enfer de la circulation de Dambulla sans grand-chose à faire en dehors de quelques boutiques et supermarchés pour faire des courses.

Mieux vaut aller si vous le pouvez dans les environs beaucoup plus calmes de Polonnaruwa ou Sigiriya, par exemple. Si pour une raison ou une autre vous êtes coincé sur place, je vous recommande chaleureusement J.C.s Village non seulement pour y séjourner, mais aussi pour y manger.

Les tarifs sont un peu élevés, mais tous les plats que nous avons goûtés étaient excellents. Demandez les nouvelles chambres qui se trouvent juste à côté de la belle piscine style années 30 au fond du jardin. C’est une véritable oasis de verdure qui abrite quelques animaux tout particuliers, dont un immense porc-épic (en cage, mais très bien traité) et deux rares écureuils géants du Ceylan. L’hôtel se situe à seulement deux kilomètres du Golden Temple sur la route qui mène à Kandy.

Se loger à Dambulla

J.C.s Village, 175, Kapuwatta, Dambulla, Tél. : +94 066 56 70 234

photo principale : Jérôme Cartegini © autres photos : Jérôme Cartegini 

Leave a Reply