Les pierres précieuses du Sri Lanka

Entre l’Adam’s Peak et la réserve de Sinharaja et sa fameuse forêt pluviale, la ville de Ratnapura (« cité des pierres précieuses » en cinghalais) est connue pour son commerce de pierres précieuses. Des centaines de mines disséminées à la périphérie de la ville et dans la campagne environnante exploitent des filons de gemmes qui font la richesse de la région. Découverte...

La nature généreuse de Ratnapura

Située à 100 km à l’est de Colombo, au pied de l'Adam’s Peak, Ratnapura attire des clients des quatre coins du globe. Bénie des dieux, cette région bénéficie d’un climat chaud et humide qui favorise les lits de rivière et la formation d'abondants gisements de gemmes. De nombreuses visites sont organisées par des agences locales pour pouvoir observer les prospecteurs à l’œuvre dans les petites exploitations minières. L'extraction des précieuses gemmes se fait encore de manière artisanale et très rudimentaire.

 

Des dizaines de mines sauvages sont creusées dans les jardins ou à la campagne.
Des dizaines de mines sauvages sont creusées dans les jardins ou à la campagne.

Les pierres précieuses qui ont fait la réputation de Ratnapura sont surtout les saphirs d’un bleu absolument unique au monde. Pour la petite histoire, l'un des plus beaux et gros saphirs de Ratnapura a été achetée par la famille royale d'Angleterre pour la bague de mariage de Lady Di. Cette célèbre pierre d'une valeur inestimable a refait surface il y a quelques années lorsque le Prince William et Kate Middelton ont annoncé leur mariage à la télévision. La promise arborait le magnifique saphir bleu qui a fait la une de la presse internationale. Presque aussi précieux que les diamants, les saphirs sont les pierres les plus chères du Sri Lanka. Mais on y extrait aussi des pierres de lune, des rubis, des œils-de-chat, des grenats, des améthystes, des aigues-marines, etc.

 

Au Sri Lanka, faire monter une pierre sur un bijou ne coûte pas cher.
Au Sri Lanka, faire monter une pierre sur un bijou ne coûte pas cher.

Acheter une pierre précieuse

Même si l’on n’a jamais entendu parler de Ratnapura et de son commerce de pierres précieuses, on le découvre très vite en arrivant dans la ville. Il suffit en effet de faire quelques pas dans la rue, en particulier dans Saviya Street, pour se faire entourer par des dizaines de vendeurs de pierres. Dès qu'ils aperçoivent des touristes, ils se bousculent pour marchander des pierres brutes enveloppées dans des mouchoirs ou du papier en scandant différents prix : 20, 30, 40, 100 dollars ! La prudence est évidement de mise, car il n'est pas évident de savoir s'il s'agit bien de pierres précieuses, surtout lorsqu'on n'y connaît rien.

 

blog-inde-sri-lanka-pierres-precieuses

Pour acheter au calme, mais peut-être un peu plus cher que dans la rue, il y a de très nombreuses boutiques dans le centre-ville qui vendent des pierres seules ou serties sur des bijoux en or ou en argent. À condition, comme toujours, de prendre le temps de bien négocier, il est possible d'obtenir des prix très intéressants. Une halte à faire avant ou après l’ascension de l’Adam’s Peak.

© photo principale : Jérôme Cartegini © photos article : Peter van der Sluijs, Jérôme Cartegini