Les fabuleux stupas d’Anuradhapura

Fondée au IVe siècle av. J.-C., Anuradhapura fut la capitale du Sri Lanka durant quatorze siècles. Ce site extraordinaire et démesuré situé à 200 km au nord de Colombo abrite d’immenses stupas construits en mémoire du Bouddha. Du plus ancien Thuparama, à l’immaculé Ruvanvelisaya en passant par le colossal Jetavanarama, découvrez ces joyaux du passé inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982.

Thuparama : le plus ancien

Le dagoba Thuparama est le premier construit au Sri Lanka.
Le dagoba Thuparama est le premier construit au Sri Lanka.

Le Thuparama est le premier dagoba construit sur l’île juste après l’introduction du bouddhisme dans le pays. Érigé au IIIe siècle avant notre ère par le roi Devanampiyatissa, il renfermerait la clavicule droite du Bouddha. Détruit et reconstruit à plusieurs reprises, le monument actuel date de 1862. Moins imposant que les autres stupas de la cité antique, il se distingue par ses rangées de colonnes de pierre qui entourent la structure en quatre cercles concentriques. À l’origine, il y avait 176 piliers, mais seuls 41 d'entre eux sont 41 encore debout.

Ruvanvelisaya : le plus vénéré

L'immaculé dagoba Ruvanvelisaya
L'immaculé dagoba Ruvanvelisaya

Gardé par un mur d’éléphants, cet immense dagoba immaculé est considéré par les bouddhistes comme l’un des plus sacrés au monde. Également appelé Ratnamali Mahathupa, ce remarquable édifice de 88 mètres de diamètre et 54 mètres de haut (90 m à l’origine) fut presque entièrement rénové au cours du XIXe siècle.
Édifié entre 167-137 av. J.-C. à la demande du roi Dutugemunu qui ne vécut pas assez longtemps pour voir son chef d’œuvre achevé, c’est le stupa le plus vénéré du Sri Lanka.

Jetavanarama : le plus grand !

Ce colosse de brique est le troisième plus grand monument antique après deux pyramides d’Égypte.
Ce colosse de brique est le troisième plus grand monument antique après deux pyramides d’Égypte.

Le dagoba Jetavanarama qui domine la cité sacrée est le plus vaste de tous avec une hauteur de 70 mètres (plus de 100 m à l’origine selon les archéologues) et 93 mètres à la base. Édifié à la fin du IIIe siècle sous le règne du roi Mahasena, c’est une véritable montagne de briques et l’un des plus grands monuments antiques du monde après les pyramides d’Égypte ! Composé de pas moins de 93,3 millions de briques, il témoigne de toute l’ingéniosité des architectes de l’époque pour parvenir à construire ce dôme hors du commun. Comme les autres dagobas, il a fait l’objet de nombreuses restaurations dirigées entre autres par l’UNESCO.

En savoir plus sur Anuradhapura

© photo principale : Jérôme Cartegini © photos article : Jérôme Cartegini