Les banians, arbres remarquables

Avec les baobabs en Afrique, les séquoias géants en Californie, ou encore les arbres à encens dans le sultanat d’Oman, les figuiers banians du Sri Lanka et du sud de l’Inde comptent parmi les arbres les plus remarquables de la planète. Vénérés par les hindouistes et les bouddhistes, ceux qui se trouvent dans les villes, les villages, les sites historiques et les temples servent souvent d'arbres à vœux. Les Indiens comme les Sri-lankais qui leur vouent une admiration sans borne accrochent à leurs branches ou leurs racines une multitude de petits drapeaux ou de petits sacs multicolores contenant leurs prières.

L'arbre qui peut devenir une forêt !

Ces colosses de la nature peuvent avoir des mensurations absolument démesurées. L’un des plus grands se trouve dans le jardin botanique de Howrah à Calcutta et mesure… 131 mètres de diamètre ! Certains spécimens peuvent posséder plusieurs centaines de troncs plus ou moins gros formant parfois d'immenses cavités recouvertes de lianes.
Contrairement à la plupart des arbres qui poussent uniquement du bas vers le haut, le banian se développe quant à lui d’une manière assez incroyable. En même temps que ses immenses branches croissent vers le ciel pour capter la lumière, de multiples racines aériennes évoluent quant à elles vers le sol. Une fois au contact de la terre, elles se transforment en troncs qui développent à leur tour des branches et des racines. Avec le temps et sans l'intervention de l’homme, un banian peut facilement finir par occuper l'équivalent de la surface d'un stade de foot ! Une merveille de la nature que l'on ne se lasse pas d'admirer…

 

Un banian sur une petite route du fort Frédérick à Trincomalee
Un banian sur une petite route du fort Frédérick à Trincomalee

Une famille célèbre

Le figuier banian fait partie de la famille des ficus, dont LA star incontestée serait le doyen de la planète. Il s’agit bien sûr de l’arbre de Bodhi (un figuier religiosa) sous lequel le prince Siddhârta atteignit l’illumination et devint Bouddha.
Situé à Bodh-Gaya dans l'État indien du Bihar, il aurait été détruit et replanté depuis à plusieurs reprises. À proximité du temple de la Mahabodhi, il fait partie des quatre lieux saints du bouddhisme. Grâce à la bouture d’une branche de l’arbre sacré prélevée par une princesse ceylanaise, il est également vénéré depuis plus de deux mille ans au Sri Lanka dans le magnifique site d’Anuradhapura.

 

blog inde sri lanka_arbre de prières
Au temple de la dent du Bouddha à Kandy, le figuier religiosa est vénéré par les fidèles.
© photo principale : Biusch © photos article : Jérôme Cartegini