5 offrandes traditionnelles

Du sanskrit "hommage", la pūjā est un rite domestique aussi bien que collectif. Hommage est rendu aux divinités ou à leur représentation, à l'aide d'offrandes d'eau, de fleurs, de lumières, de graines ou de gâteaux. Dans les temples bouddhiques ou hindous, on est souvent interloqué par la quantité d’offrandes que les fidèles apportent dans un recueillement profond, des dons matériels aussi bien que spirituels.

Aux abords de chaque temple, il y a soit des boutiques, soit des marchés entiers qui vendent des offrandes. Il en existe différentes sortes qui sont déposées devant les autels dédiés à Bouddha, Shiva, Ganesh ou autres, offerts aux moines durant les poyas ou encore accrochés aux arbres sacrés. Voici quelques exemples...

1
La fleur de lotus

À Kandy, le plus grand centre religieux du Sri Lanka, les fervents bouddhistes défilent les bras chargés d’offrandes dans le fameux temple de la Dent. Dans la salle où se trouve la copie de la précieuse relique, une immense table à offrandes est recouverte chaque jour de fleurs de lotus. Symbole de pureté, la fleur sacrée est traditionnellement déposée au pied des autels.

 

La fleur de lotus est une offrande classique des fidèles hindous à leurs dieux.
La fleur de lotus est une offrande classique des fidèles hindous à leurs dieux.

2
L'encens et les bougies

À proximité de l’arbre de Bodhi Sri Maha Bodhi à Anuradhapura, l’un des plus hauts lieux spirituels du Sri Lanka, les dévots, petits et grands, allument des bougies et font brûler de l’encens. La bougie est avant tout une marque de respect envers Bouddha, mais elle marque aussi le début d’un rituel comme une prière ou un chant. Que cela soit dans la religion bouddhiste ou hindoue, il y a presque toujours de l’encens sur les autels. L’encens représente la quintessence même de la ferveur religieuse.

 

blog-inde-sri-lanka-puja-6

3
La nourriture

Des fruits, des gâteaux, du riz, du lait, ou encore des bols d’eau, on retrouve toutes ces offrandes aussi bien dans la religion bouddhistes qu’hindouistes. La nourriture est déposée sur les autels ou offerte aux moines. Faire une offrande de nourriture à un moine bouddhiste attire la bénédiction aux donateurs. Au Sri Lanka, on voit souvent des femmes bouddhistes faire don de superbes plateaux remplies d’offrandes de nourritures soigneusement emballée sous vide.

 

Un autel hindou où les fidèles déposent fleurs et offrandes.
Un autel hindou où les fidèles déposent fleurs et offrandes.

4
Les arbres à souhait

Dans les temples hindous, on peut voir des arbres à souhait, comme ici dans le temple tamoul Koneswaram à Trincomalee. Des arbres à l’extérieur du temple sont recouverts de dizaines de cages nouées avec des bouts de tissus et renfermant les vœux des dévots.

 

Les branches d'un arbre à souhaits, ployant sous le poids des rubans.
Les branches d'un arbre à souhaits, ployant sous le poids des rubans.

5
Les drapeaux de prière

Très courant dans les régions de l’Himalaya dont le Tibet, le Népal, ou encore le Bhoutan, les drapeaux de prière au Sri Lanka sont généralement accrochés aux arbres sacrés à proximité des temples bouddhistes, ou en haut d’une montagne sacrée. Les fidèles écrivent des prières, des vœux ou des chants religieux sur des petites pièces de tissu rectangulaires avant de les attacher à une branche d’arbre à l’aide d’un petit fil blanc. Les drapeaux de prières sont considérés comme des porte-bonheur.

 

Des drapeaux de prières
Des drapeaux de prières
© photo principale : Jérôme Cartegini © photos article : Jérôme Cartegini